Les divers matériaux pour vérandas

Installer une véranda chez soi, c'est opter pour une excellente façon de valoriser sa maison. De nombreux choix s'offrent à vous pour sa construction. Toutefois, avant de penser à construire sa véranda, il est recommandé de vérifier le Plan Local d'Urbanisme PLU pour prendre en compte les contraintes imposées par votre commune. Des consignes sur les matériaux acceptés peuvent aussi y figurer.

Le profilé aluminium : commun, mais efficace

Un matériau léger et résistant, l'aluminium est des plus prisés pour la construction d'une véranda. Malgré le fait qu'il soit un mauvais isolant, sa conduction thermique trop forte entraînant des pertes énergétiques considérables, il s'avère plus facile à modeler. Ce qui permet une conception dans des formes originales et personnalisées pour la structure de sa véranda. Pour son entretien, il suffit de le laver régulièrement à l'eau savonneuse avec une éponge douce. Avec l'aluminium à sa structure, la véranda est des plus résistantes à l'eau. Quant à son prix, dans les 1000 € en moyenne le m², il convient davantage à ceux qui ne disposent que d'un budget restreint.

L'acier et fer forgé : pour un espace chic

L'acier et le fer forgé sont les matériaux d'origine d'une véranda. Ils restent de grand classique offrant un côté esthétique plus raffiné et chic. Vous pourrez même opter pour de la ferronnerie d'art en matière de conception de votre véranda, pour qu'elle apporte plus de charme à votre demeure. Le fer ou l'acier présente toutefois un mauvais isolant. Le choix d'un vitrage doté d'une excellente capacité d'isolation serait de mise dans ce cas. Par ailleurs, ce matériau nécessite davantage d'entretien par rapport aux autres matériaux. Afin d'éviter la formation de rouille d'ailleurs, un traitement anticorrosion avant l'assemblage des différents éléments serait plus que préférable. Certains produits pour assurer sa pérennité sont aussi disponibles sur le marché. A lire aussi l’article sur entretien clôture en bois

Le PVC : alliance entre résistance et économie

Le PVC, un matériau en plastique, constitue une bonne alternative pour la construction d'une véranda. Même s'il n'est pas très esthétique et s'avère plus sobre n'étant disponible dans une variété de couleurs très limitée, le PVC s'avère être un excellent isolant. En effet, il dispose d'une excellente qualité thermique. Un matériau pas cher également, il convient au budget restreint. Sn prix au m² avoisine les 800 €. Côté entretien, tout comme l'aluminium, le PVC se nettoie facilement avec de l'eau savonneuse et une éponge douce. Sa résistance est aussi limitée dans le temps étant donné que c'est un matériau qui ne supporte pas vraiment les changements de température extérieurs.

Le bois : pour apporter une touche chaleureuse

Un matériau noble et résistant, le bois représente un excellent choix comme matériau de construction pour sa véranda. Il s'agit aussi d'un excellent isolant thermique et phonique, tout en étant plus écologique. Un matériau qui dure dans le temps, le bois se choisit aussi dans des essences robustes pour la sécurité et davantage de durabilité. Pour son entretien, un nettoyage régulier à l'eau savonneuse suffit. Une application de lasure tous les deux ans au moins est aussi conseillée pour mieux conserver le bois ou d'autres produits pour assurer sa pérennité. Côté esthétique, il peut se travailler dans tous les styles, particulièrement dans le traditionnel, dans des formes originales et avec bien plus de personnalisation. Il est plus cher que l'aluminium, mais reste une bonne alternative pour une véranda plus chaleureuse et esthétique.